Nos clients souhaitent régulièrement faire des tests de charge avec Fasterize pour valider la tenue de charge de leur site. Voici des indications pour pouvoir faire ce type de tests de façon contrôlée.


Nous souhaitons être prévenus deux jours avant ce type de tests pour éviter toutes alertes inutiles de notre côté et tout blocage manuel du trafic. Par ailleurs, cela nous permet de nous aligner sur des éventuelles phases de maintenance prévues et de planification de capacité de la plateforme.


Si votre test de charge se fait depuis une adresse IP unique, il est possible que le système anti-DDOS du CDN bloque automatiquement l'adresse suspecte même si cela est rarement le cas.


Par ailleurs, il est essentiel de valider au préalable que l'injecteur envoie du trafic sur le nom de domaine du site ou sur l'ensemble des adresses IP du CDN de Fasterize.


En terme de volume, penser à procéder par palier et arrêter le test dès lors qu'un taux anormal d'erreurs est constaté pour ne pas créer un problème à la fois sur la plateforme Fasterize.


Enfin, pensez à réaliser des tests de charges réalistes sur des scénarios de navigations via de véritables navigateurs. En effet, cela permettra de valider la tenue de charge dans des conditions réalistes avec du trafic mixte HTML  / ressources statiques.


Si vous faites des tests via des outils comme apache bench ou siege, les requêtes seront servies depuis le cache pour les utilisateurs anonymes (cookielesscache) s'il est activé. Cela ne sera pas un test de charge réaliste puisque votre origine ne sera pas sollicitée. Il faut donc envoyer des requêtes avec des cookies de session.


Enfin, le test de charge doit se faire après avoir chauffé le cache Fasterize pour valider la tenue de charge dans des conditions réalistes. En effet, le cache Fasterize s'alimente au fûr et à mesure de la réception des requêtes et de l'optimisation des ressources statiques.


Dans la mesure du possible, pensez à utiliser un user-agent unique pour pouvoir retrouver rapidement les requêtes dans les logs.


Par ailleurs, vous pouvez récupérer les logs du test via notre api.