Présentation

Fasterize propose un mode démo pour visualiser le rendu de la page optimisée par Fasterize avant branchement.

Concrètement, il est possible de voir le site de façon optimisée en ajoutant .fasterized.com à la fin du nom de domaine du site.

Par exemple :

  • http://www.exemple.com.fasterized.com/page.html
  • http://my.exemple.co.uk.fasterized.com/?test=1

Vous pouvez ainsi accédez à votre site sans avoir besoin d’effectuer de changement sur votre poste via le fichier /etc/hosts ou avant de brancher au niveau de votre fournisseur DNS.

Il vous suffit alors d’aller sur votre site sur cette url pour consulter le site optimisé.

Fonctionnement du mode démo

Concrètement, tous les enregistrements *.fasterized.com pointent sur la plateforme Fasterize. Le moteur est capable de déterminer le nom de domaine cible à consulter à partir du nom de domaine du mode démo. Il va alors optimiser la page en appliquant les optimisations paramétrées dans la dashboard.

Dans ce mode, le moteur remplace tous les occurrences du nom de domaine de la page par le nom de domaine finissant par .fasterized.com. Le traitement s’opère uniquement sur le code HTML et CSS. Ainsi, tous les liens des balises <a href= »http://www.exemple.com/page.html »> sont transformés en <a href= »http://www.exemple.com.fasterized.com/page.html »>

Le nom de domaine www.exemple.com.fasterized.com est bien sûr non indexable par les robots. Il a donc un fichier robots.txt spécifique ainsi que des entêtes HTTP x-robots-tag: noindex, nofollow.

Limitation du mode démo

Le mode démo peut présenter des bugs visuels / fonctionnels qui n’existent pas après branchement. Voici les problèmes les plus communs :

  1. Le code Javascript contient des liens, images ou formulaire contenant le nom de domaine du site. Ces urls ne seront pas traitées par le moteur et ne pointeront pas sur le mode démo.
  2. Certain script tiers vérifie le nom de domaine du site. Ils refuseront de se charger sur le nom de domaine du mode démo.
  3. Certain script font des appels AJAX vers le nom de domaine original. Ces appels échoueront à cause d’une violation de type CROSS-ORIGIN RESOURCE SHARING.

Dans ce cas-là, il est nécessaire de faire la recette en utilisant une méthode plus fiable : le changement sur votre poste via le fichier /etc/hosts.